Les arnaques aux cryptomonnaies, nouvel Eldorado ? Les malfaiteurs surfent sur les espoirs de gains faciles alimentés par l'impressionnante croissance des cryptomonnaies pour mieux piéger leurs victimes.

« Certains disent qu’il y a un côté Wild West [sans foi ni loi, ndlr] dans la culture crypto, ainsi qu’un élément de mystère », écrit la Federal Trade Commission (FTC), l’agence de protection des consommateurs américains, dans un rapport publié le 17 mai. L’institution met en garde le public sur l’impressionnante croissance des arnaques liées aux cryptomonnaies.

Depuis octobre, plus de 7 000 personnes ont signalé à la FTC s’être fait piéger par une de ces entourloupes. En moyenne, ces victimes (âgés en majorités de 20 à 40 ans) ont perdu un montant impressionnant de 1 900 dollars, pour un total cumulé de 80 millions de dollars.

Certains espèrent obtenir de l’argent (trop) facile grâce aux cryptomonnaies. // Source : Pexels/David McBee

Ces chiffres marquent une tendance de fond même s’ils ne sont pas exhaustifs. Il faut garder à l’esprit que ces victimes ont fait la démarche de se signaler à la FTC. Autrement dit, ce sont des victimes uniquement américaines, qui sont plus susceptibles d’avoir perdu d’importantes sommes. Le phénomène des cryptoarnaques va bien au-delà de ces chiffres.

Reste que le rapport de la FTC offre un précieux point de référence. L’autorité explique que  le nombre de signalements a augmenté à une vitesse aussi impressionnante que le cours des cryptomonnaies : « Par rapport à la même période l’an dernier, il y a 12 fois plus de signalements, et le total des montants perdus déclarés a augmenté de 1 000 % [il est 10 fois supérieur, ndlr] ».

Les faux Elon Musk ont récolté 2 millions de dollars

La FTC donne trois exemples des pièges tendus par les arnaqueurs :

  • Les faux sites d’investissements. Les malfrats vous font miroiter que plus vous investirez dans leur (faux) projet ambitieux, plus votre bénéfice pourrait être important. Le plus plus souvent, ils mettent en avant une  « astuce » ou un « secret » qui serait réservé à une élite mieux informée. « Ils utilisent de faux témoignages et du jargon spécifique aux cryptomonnaies pour apparaître plus crédibles », précise la FTC. Problème : le (faux) projet auquel vous avez contribué ne verra jamais le jour, ou dans le meilleur des cas, sa supposée rentabilité n’est qu’un tissu de mensonges. Ces sites malveillants peuvent être diffusés tels quels sur des forums ou bien mis en avant par des messages de phishing.
  • Les fausses promesses amoureuses. C’est une arnaque aussi vieille qu’internet qui se décline en version cryptomonnaie. Avec de fausses identités en ligne, les malfrats manipulent les sentiments de leurs victimes. Grâce à du chantage émotif, ils poussent leurs victimes à faire de faux investissements, ou à directement les soutenir.
Toi aussi, tweetes comme Elon Musk et essaie de faire décoller le cours d’une cryptomonnaie. // Source : Twitter @elonmusk
  • L’imitation de célébrités ou d’entreprises spécialisées. Supposément philanthrope, la célébrité ou l’entreprise renverrait au double, voire plus, tout montant de cryptomonnaie qui lui serait envoyé. C’est ce subterfuge qu’a employé le hacker de Twitter pour récolter plus de 120 000 dollars en bitcoins en à peine 2 heures. Cette entourloupe est également déployée sur les chaînes YouTube piratées. Plus la célébrité est populaire, plus le piège aura de chance de fonctionner. C’est pourquoi Elon Musk est le candidat idéal. Très suivi dans ses déclarations sur le bitcoin ou le Dogecoin, le milliardaire est connu pour influencer — à très court terme — les marchés des cryptomonnaies. Extravagant, il a réussi à construire une communauté de fans prêts à le soutenir dans ses moindres prises de position, mêmes les plus surprenantes. Résultat : la FTC a découvert que sur ces 8 derniers mois, les victimes ont perdu plus de 2 millions de dollars rien qu’à cause d’imitateurs d’Elon Musk.

Pour conclure son rapport, le régulateur américain donne un conseil tranché : «  Si une personne vous dit que vous devez absolument payer en cryptomonnaie, par virement ou par carte cadeau est un arnaqueur. Car si vous payez, il n’y a généralement aucun moyen de récupérer votre argent. »

Crédit photo de la une : CCO/Mohammed Hassan pour PxHere

À propos de CyberGhost

CyberGhost, annonceur exclusif de Cyberguerre, est un fournisseur de VPN premium aux tarifs accessibles. Il dispose de milliers de serveurs sécurisés répartis à travers le monde, permettant de délocaliser son adresse IP et de contourner les géoblocages. CyberGhost ne conserve aucune trace de l'activité des utilisateurs. Son application VPN est disponible sur tous les systèmes d’exploitation et appareils connectés et se révèle la plus facile d'accès du marché.

En savoir plus sur la solution VPN de CyberGhost

Partager sur les réseaux sociaux