« DevilsTongue », le spyware de pointe qui exploitait des failles inédites de Windows

« Les armes que nous avons désactivées étaient utilisées dans des attaques de précision qui ont ciblé plus de 100 victimes autour du monde  », écrit Cristin Goodwin, directrice générale de la Digital Security Unit de Microsoft. À l’occasion de son patch Tuesday du 12 juillet, l’éditeur de Windows a corrigé deux failles dites « zero-day » — … Lire la suite