Un rapporteur de l’ONU appelle à mettre en place un moratoire sur l’utilisation des logiciels espions par les gouvernements

En qualité de rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté d’opinion et d’expression, David Kaye se doit de dénoncer les pratiques jugées dangereuses pour les libertés fondamentales des citoyens du monde. C’est pourquoi l’expert indépendant a déposé un rapport (A/HRC/41/35) auprès du Conseil des droits de l’homme de l’ONU qui en dit long sur … Lire la suite