Des utilisateurs voulaient télécharger leurs vidéos depuis Google Photos. Surprise : Google les a informés qu'à cause d'un bug, ils ne retrouveraient peut-être pas toutes leurs vidéos... et qu'elles seraient dans les archives d'autres personnes.

Nouveau rappel qu’il vaut mieux éviter de télécharger des vidéos compromettantes dans le cloud. Google a informé plusieurs de ses utilisateurs que non seulement certaines de leurs vidéos n’avaient pas été enregistrées correctement, mais qu’en plus elles ont probablement atterri sur les comptes d’autres utilisateurs.

Le communiqué envoyé aux victimes du bug reste cependant imprécis : « Malheureusement, pendant cette période, certaines de vos vidéos dans Google Photos ont été exportées de façon incorrecte dans les archives d’utilisateurs sans rapport avec vous. Une ou plusieurs des vidéos de votre compte Google Photos ont été affectées par ce problème.  »

Google flou sur l’étendue de la fuite

Le problème technique a touché Takeout, l’outil de Google pour télécharger les données de ses applications comme Photo ou Agenda, afin de les utiliser dans d’autres services. D’après le communiqué du géant américain, le problème n’affecte que les enregistrements effectués entre le 21 et le 25 novembre 2019, et a depuis été résolu. 4 jours où il ne fallait pas avoir de vidéo importante dans ses archives.

Seuls 0,01 % des utilisateurs sont concernés, soit au moins des milliers

Google n’a pas détaillé l’étendue du problème et s’est contenté de préciser à 9to5Google que seuls 0,01 % des utilisateurs ayant utilisé Takeout sont affectés. En revanche, puisque Google Photos a des milliards d’utilisateurs, notamment sur les smartphones Android, le nombre de personnes touchées pourrait se compter, à minima, en milliers — même s’ils n’ont évidemment pas tous utilisé la fonctionnalité de migration dans cette période, bien entendu.

Google recommande aux personnes concernées d’exécuter un nouvel export de données et de supprimer celui déjà effectué pendant cette période. Et pour cause : vous pourriez avoir dans vos données archivées des vidéos pleines de données personnelles de personnes tierces que vous ne souhaitez ni posséder ni voir. Bref, le risque est minime et les conséquences seront probablement nulles, mais le simple fait qu’un tel bug puisse exister doit inciter tout le monde à faire attention à son hygiène numérique.

Crédit photo de la une : Paweł Czerwiński via Unsplash

À propos d'ExpressVPN

ExpressVPN, annonceur exclusif de Cyberguerre, est un fournisseur de VPN premium. Il dispose de milliers de serveurs sécurisés répartis à travers le monde, permettant de délocaliser son adresse IP et de contourner les géoblocages. ExpressVPN ne conserve aucune trace de l'activité des utilisateurs. Son application de VPN, disponible sur ordinateur, mobile et routeur, est l'une des plus avancées du marché.

Plus d’informations sur la solution VPN d'ExpressVPN

Partager sur les réseaux sociaux