Le FIC 2019 a été l’occasion pour Guillaume Poupard de mettre particulièrement en avant les prérogatives ANSSI. L’une des annonces réalisées durant le FIC a été le lancement d’une qualification nationale pour des acteurs privés et l’annonce des premiers partenaires à en bénéficier. Objectif : permettre aux entreprises de se tourner vers des sociétés validées par l’État et s’en remettre à leur connaissance en cybersécurité.

Cyberguerre est le partenaire média du FIC, le Forum International de la Cybersécurité. Dans ce cadre, nous publions certaines des interviews qui sont réalisées sur le salon par des journalistes du FIC.

Quand il s’agit de la sécurité des infrastructures des administrations et des ministères, L’ANSSI veille au grain. L’agence nationale de la sécurité des systèmes d’information possède désormais une certaine expérience de la chose, que ce soit en termes de dispositifs d’analyse des flux de données, mais aussi de collecte des traces. « Il faut du carburant pour alimenter ces outils, précise Guillaume Poupard. On ne détecte pas une attaque par magie. Il convient donc de connaître les signatures d’attaques, ce qui suppose un important travail de collecte de traces ». Afin de mieux protéger les infrastructures, l’ANSSI peut depuis peu de temps « intervenir directement chez un hébergeur, par exemple, non pour collecter des données, mais pour nous assurer qu’un attaquant n’utilise pas ce serveur pour des actes malveillants ».

Une qualification nationale pour mieux protéger les entreprises françaises

L’ANSSI ne peut toutefois pas protéger l’ensemble des infrastructures françaises ni toutes les entreprises de France. Ce qui explique pourquoi depuis quelques semaines a été lancé une qualification nationale. Des partenaires privés ont et seront nommés et qualifiés par l’ANSSI afin d’être reconnu comme des acteurs fiables dans le domaine de la cybersécurité. « Le FIC 2019 a été l’occasion d’annoncer les trois premiers prestataires de détection d’incidents de sécurité qualifiés par l’ANSSI : Orange, Sopra Steria et Sogeti. D’autres arriveront prochainement, car nous disposons en France d’un véritable écosystème industriel capable de s’acquitter de ces tâches ».

À propos de Bitdefender

Bitdefender est un éditeur européen de solutions de cybersécurité, dont les technologies protègent aujourd’hui plus de 500 millions d’utilisateurs dans le monde. Il est l'annonceur exclusif de Cyberguerre. Ses technologies de machine learning et d’intelligence artificielle permettent d’anticiper et de bloquer un plus grand nombre de menaces, afin de protéger instantanément tous ses utilisateurs. Grâce à ses investissements en R&D, sa capacité à innover en permanence pour garder une longueur d’avance sur les menaces, et de nombreux partenariats technologiques, Bitdefender a réhaussé les standards de sécurité les plus élevés de l’industrie.

Plus d’informations sur www.bitdefender.fr

Partager sur les réseaux sociaux